Konyv: A dalai lama


Konyv: A dalai lama

PRICE: FREE

INFORMÁCIÓ

NYELV: MAGYAR
ISBN: 170127745
FORMÁTUM: PDF EPUB MOBI TXT
FÁJL MÉRET: 15,14

MAGYARÁZAT:Konyv: A dalai lama

La lignée des dalaï-lamas ou du Dalaï-Lama est la plus importante lignée de réincarnation tulkou postulée dans le bouddhisme tibétain et dans l'histoire du Tibet. Reconnu par ses fidèles comme une émanation du bodhisattva de la compassionle dalaï-lama, outre son autorité spirituelle, a exercé le pouvoir temporel à la tête du gouvernement tibétain de la période Ganden Phodrang - mis en place par le 5 e dalaï-lama entre le XVII e siècle et le milieu du XX e siècle au sein d'une théocratie [ 1 ][ 2 ][ 3 ]. Enaprès la signature de l' accord en 17 points sur la libération pacifique du Tibetle 14 e dalaï-lamaTenzin Gyatso, prend des initiatives pour créer une société démocratiqueen nommant un comité de réformes [ 4 ]. L' exode tibétain de verra environ Tibétains suivre le dalaï-lama dans un exil en Inde où il crée le gouvernement tibétain en exilqu'il dirige et démocratise jusqu'en marsdate de sa retraite politique qu'un amendement constitutionnel du Parlement tibétain en exil autorise [ 5 ][ 6 ]. Pour lui, le rôle politique des dalaï-lamas est dépassé et doit laisser place à la démocratie [ 7 ]. En novembreil annonce des discussions pour qu'un nouveau chef spirituel des Tibétains soit choisi de son vivant [ 8 ]. La réunion est reportée à la suite de la mort de Kathok Getse Rinpoché [ 9 ].

Le 1 er dalaï-lama fonde dans la région de Tsang autour du Tashilhunpo la base d'un pouvoir soutenu par la population. Le 2 e dalaï-lama est amené au Tashilhunpo où il reste jusqu'à l'âge de ans avant de partir étudier à Lhassa où il devient l' abbé du monastère de Drépung. Sa renommée s'étend à Lhassa et au Tibet central. Il se rend au Tibet du Sud où il construit le monastère de Chorgyal. C'est là qu'il définit le système d'identification des dalaï-lamas sur la base de visions à percevoir dans le lac de Palden Lhamosystème qui se perpétue jusqu'au 14 e dalaï-lama. À la fin de son règne, sa popularité s'étend du Tibet central au Kongpo et au Dagpodeux régions du Tibet du sud. Cette augmentation de popularité ouvre la voie au 3 e dalaï-lama qui se rend en Mongolie où il convertit les Mongols au bouddhisme [ 11 ]. Sonam Gyatsoalors abbé de Drépung est le premier à recevoir, le 15 maidu Mongol dzoungar Altan Khan le titre de dalaï-lama, et son équivalent tibétain de Gyatso sera alors donné à toute la lignée. Il n'a pas encore de pouvoir autre que spirituel voir aussi Konyv: A dalai lama entre le Tibet et la Mongolie. Si son rôle est alors limité au Tibet, il devient tout de même le maître spirituel de l' Empire mongolréunissant par Altan Khan DzoungarsKhalkhas et Tchakhars. Mongolil est le petit-fils d'Altan Khan [ 12 ][ 13 ]. Son tuteur Lobsang Chökyi Gyaltsen est le premier à porter le titre de panchen-lama [ 14 ]. EnLobsang Gyatso, connu comme le Grand Cinquième, est proclamé souverain du Tibet par Güshi Khanchef des Mongols qoshots basés dans le Kokonor Qinghai et ayant conquis le Tsaïdam et le Tibet septentrional konyv: A dalai lama 15 ]. Sous son règne, les dalaï-lamas reçoivent le pouvoir temporel sur le Tibet.

Ils deviennent, avec les régentsles chefs du gouvernement tibétain. Lhassa devient la capitale du Tibet et konyv: A dalai lama Potala est construit pour devenir la résidence du Dalaï-lama et le siège de son gouvernement [ 16 ]. Selon Roland Barreaux, le règne du 5 e dalaï-lama a pour résultat l'unification du Tibet en une nation. Son pouvoir politique indépendant s'étend à toutes les anciennes provinces tibétaines, y compris le Kham et l' Amdo [ 17 ]. Le régent Sangye Gyatso cacha sa mort pendant 14 ans aux Tibétains, aux princes mongols du Khanat qoshot gouverné alors par Dalaï Khan — et à l'empereur de Chine alors Konyv: A dalai lama — qui ne le pardonna ni au régent, ni au Tibet [ 18 ]. Intronisé fin au palais du Potala, il montre une indifférence à l'égard de ses devoirs religieux au point de renoncer à ses vœux monastiques mais non pas à ses fonctions temporelles qu'il assume en Son attitude est cause de scandale. Lkhazang Khanqui voulait se défaire de ce dalaï-lama, le fit conduire en Chine en Officiellement, il meurt en route. Lhazang Khan installe un dalaï-lama de son choix au Potala, mais entre-temps, les religieux ont découvert dans le Kham un enfant qui est désigné comme véritable réincarnation [ 19 ]. L'Empereur Kangxi avait des doutes sur l'authenticité du 6 e dalaï-lama. Malgré cela, il décida non pas de remettre en question l'institution des réincarnations mais de l'utiliser à son avantage en raison de son influence sur les sociéts tibétaines et mongoles, mettant les trülkus à son propre service [ 20 ]. Le 7 e dalaï-lama est emprisonné. Il est remis en place par les Mandchous en décembrequelques mois après que ceux-ci aient repris Lhassa aux Dzoungars [ 22 ]. Enle 7 e dalaï-lama se retire du monde.

Il meurt l'année suivante. L'exercice du pouvoir est assuré de à par le 6 e Demo TulkuNgawang Jampel Deleg Gyatshonommé régent du Tibet par l'empereur Qianlong en attendant la majorité du prochain dalaï-lama. Ce sera le début d'un système bien établi où chaque régent sera obligatoirement un tulkou [ 23 ]. Il n'exerce jamais véritablement le pouvoir [ 25 ]. Celui-ci est exercé par le régent Tshemoling I de àpuis par le régent Kundeling I de à Il meurt à l'âge de 9 ans. Le régent, Kundeling I, assure l'exercice du pouvoir de àsuivi de Demo II de à Mort à 21 ans, il ne règne pas, le régent, Demo II, assurant l'exercice du pouvoir de àsuivi de Tsemoling II de à Mort à 18 ans, il ne règne pas, le pouvoir restant aux mains du régent Reting I de àsuivi du régent Shatra de à Intronisé enil règne de àà la suite du régent Demo III qui exerce le pouvoir de à Vers certaine sources donnentil abolit la peine de mortsauf en cas de haute trahison. Enil fuit en Mongolie puis dans l'Amdo devant l'irruption d'une force expéditionnaire britannique, avant de retrouver son trône en à la suite des accords passés par la Chine avec la Grande-Bretagne. Enil fuit à nouveau Lhassa, cette fois-ci pour l'Inde britannique, devant les troupes envoyées par le gouvernement impérial. Il revient en à la faveur de la chute de l'empire Qing et de l'instauration de la république de Chine. Proclamant ce qui est diversement interprété comme l'indépendance du Tibet ou la fin de la relation prêtre-protecteur entre dalaï-lama et empereur, il entame une série de réformes visant à moderniser l'administration, la justice, l'enseignement et la médecine.

Il crée également une armée tibétaine. Konyv: A dalai lama, enface au mouvement de rejet chez les éléments conservateurs de l'élite tibétaine et aux revendications des jeunes officiers de l'armée, il met un terme à l'ensemble du programme. Le XIII e dalaï-lama dirigea, konyv: A dalai lama àun Tibet indépendant de facto [ 26 ]sans toutefois lui obtenir de reconnaissance internationale de jure ni parvenir à en faire un État moderne [ 27 ]. Moine bouddhiste de l'école gelugpail est intronisé chef temporel et spirituel des Tibétains le 17 novembreun mois après le début de l' intervention de l'armée chinoise au Tibet. L' Accord en 17 points sur la libération pacifique du Tibet est conclu le 23 mai à Pékin entre des délégués du 14 e konyv: A dalai lama et de la République populaire de Chine : le Tibet, qui connaissait depuis une indépendance de fait, marque pour Pékin le retour du Tibet sous la souveraineté chinoise. Enil s'exile en Inde où il crée le gouvernement tibétain en exil qu'il dirige jusqu'en marsdate de sa retraite politique à la faveur d'une démocratie tibétaine. Vivant actuellement à Dharamsalail est considéré comme le plus haut chef spirituel du bouddhisme tibétainet par la plupart des Tibétains comme une émanation de Tchènrézile bodhisattva de la compassion. Il plaide pour l'indépendance du Tibet jusqu'enpuis pour ce qu'il appelle l'« autonomie réelle » de l'ensemble du Tibet à l'intérieur de la Chine. Selon le Comité Nobel norvégien et d'autres, il a constamment œuvré à la résolution du conflit sino-tibétain par la non-violence. Le dalaï-lama est un moine réincarné de l'école Guélougpaune des quatre écoles du bouddhisme tibétainfondée par Tsongkhapamaître du 1 er de la lignée. L'origine du nom est le titre de Dalaï Lama donné le 15 mai par le dirigeant mongol Altan Khan à Sonam Gyatso3 e de sa lignée de réincarnation, lors de leur rencontre près de la frontière mongolo-tibétaine à Tsavchaal dans le Kokonorau monastère de Thegchen Chonkhor.

La signification du mot Dalaï est rassemblement de grandes quantités d'eau collectées en masse. Altan Khan choisit ce terme car il impliquait que Sonam Gyatso était le chef de toutes les écoles du bouddhisme tibétain. Il souhaitait ainsi que son propre projet politique soit poursuivi par Sonam Gyatso [ 28 ]. C'est une partie du nom de Sonam Gyatso qui fut le premier à porter le titre de dalaï-lama. Lama bla maest un mot tibétain utilisé de façon honorifique pour désigner notamment les maîtres réincarnés du bouddhisme. Certains auteurs ont traduit de façon approximative dalaï-lama par « Océan de Sagesse » [ 36 ]. Sur un plan spirituel, les dalaï-lamas sont considérés par les bouddhistes tibétains comme des émanations du bodhisattva de la compassion « Chenrezig » en tibétain, « Avalokiteshvara » en sanskrit. Yumiko Ishihama a démontré en qu'il est fait référence à cette croyance dans la biographie du 1 er dalaï-lama écrite en [ 37 ]. Les bodhisattvas choisissent, suivant la voie du Mahayanade renaître pour le bien de tous les êtres. Du fait qu'ils incarnent le bodhisattva de la compassionles Tibétains vénèrent les dalaï-lamas comme des dieux chargés de la représentation et de la protection du Tibet et du peuple tibétain. Le 14 e dalaï-lama évoque souvent ce plan konyv: A dalai lama « Chenrézig » qui aurait permis de matérialiser la prédiction de Bouddha Sakyamuni de l'avènement du bouddhisme au Tibet [ 38 ]. Du 1 er au 5 e dalaï-lama, ceux-ci contribuent à protéger et guider le peuple tibétain dans cette voie.

Comme les dalaï-lamas constituent une lignée de tulkusmaîtres réincarnés, ses konyv: A dalai lama et maîtres spirituels, dont souvent le panchen-lamadoivent après le décès d'un dalaï-lama, engager une enquête pour rechercher sa réincarnation. Des oracles, dont l' oracle de Nechungoracle d'État du Tibetkonyv: A dalai lama souvent consultés. Les enfants candidats sont interrogés pour konyv: A dalai lama des signes tels que la reconnaissance d'objets possédés par le précédent dalaï-lama. Le jeune tulku est alors amené dans un monastère pour y recevoir les dharma enseignements bouddhiques. Le titre de cette lignée de tulkus fut donné par l'empereur mongol Altan Khan en traduction du nom du 3 e dalaï-lama, Sonam Gyatso. On dit que dès la seconde incarnation, l'enfant se souvenait de ses vies passées et des noms des dignitaires de l'entourage du premier dalaï-lama, Gendun Drup [ 39 ]. En tant que chef spirituel de la communauté bouddhiste tibétaine, le dalaï-lama représente toutes les écoles non seulement celle des « gélugpa » à laquelle il appartient traditionnellement, mais aussi les écoles Konyv: A dalai lamaSakyapa et Nyingmapa [citation nécessaire] [ 40 ]. Selon Mick Brown "konyv: A dalai lama," l'autorité spirituelle du dalaï-lama était respectée par les écoles anciennes du bouddhisme tibétain kagyu, nyingma et sakyalesquelles reconnaissaient en lui le « de facto roi du Tibet » [ 41 ]. Selon Arjia Rinpochési le dalaï-lama est le plus haut dignitaire sur le plan politique, en matière d'autorité religieuse le panchen lama et lui sont de même niveau [ 42 ]. Le 14 e dalaï-lama, a reconnu Konyv: A dalai lama Dhampa Khutukhtu comme Bogdo Gegen konyv: A dalai lama, c'est-à-dire chef du bouddhisme en Mongolieainsi que chef des Jonangpa [ 43 ].

Le Gaden Phodrang est un système de gouvernement dual bouddhiste, unissant fonction spirituelle et fonction "konyv: A dalai lama" et combinant religieux et laïcs ou civils [ 45 ][ 46 ]. Ce gouvernement bouddhiste est instauré en par l'abbé du monastère de Drépung, Lobsang Gyatso. Les gelugpasqui s'opposent au Karmapa soutenu par le prince de Shigatsefont appel à Güshi Khanchef de la tribu mongole des Qoshot. Celui-ci envahit le Tibet endétrône le roi Tsang et donne le pouvoir à Konyv: A dalai lama Gyatso, qui de simple moine devient, en tant que 5 e dalaï-lama, chef d'État [ 47 ][ 48 ][ 49 ][ 50 ]. Il est le premier des dalaï-lamas à exercer un pouvoir temporel [ 51 ]. Il édifie la partie blanche centrale, la partie rouge étant ajoutée par Sangyé Gyatso en Le Potala devient le centre du pouvoir religieux et politique de la théocratie tibétaine [ 52 ]. Le 6 e dalaï-lama, Tsangyang Gyatsofut intronisé fin au Potala. Il montra une indifférence à l'égard de ses devoirs religieux au point de renoncer à ses vœux monastiques, mais pas à ses fonctions temporelles [ 19 ]. Le 8 e dalaï-lama, Jamphel Gyatson'exerça jamais véritablement le pouvoir. Après lui et jusqu'au 13 e dalaï-lama, aucun ne vécut assez longtemps pour exercer une autorité politique [ 53 ]. Le dalaï-lama dirigeait tant les affaires religieuses que laïques, grâce à deux organes principaux du gouvernement : le Conseil religieux, yik-tsangcomposé de quatre membres de la communauté monastique, et le Conseil des ministres, kashagcomposé de quatre membres, shapédont trois laïcs et un religieux.

Le premier ministre religieux, chikyap chempoet le premier ministre laïc, lönchenfaisaient la liaison entre konyv: A dalai lama Conseils et le dalaï-lama. Son rôle était consultatif. La politique extérieure a toujours été dirigée par le dalaï-lama ou le régent.

A termék nincs raktáron, azonban Könyvkereső csoportunk igény esetén megkezdi felkutatását, melynek eredményéről értesítést küldünk. Bármely változás esetén Ön a friss információk birtokában dönthet megrendelése véglegesítéséről. Kosár mentése Kosár konyv: A dalai lama Pénztár. Az Ön böngészőprogramjában nincsenek engedélyezve a JavaScript-ek! Így az oldalunk fő funkcióit nem tudja használni! Főoldal Könyv Vallás, mitológia Valláselmélet, vallásfilozófia. Mindannyiunk vágya, hogy boldogok legyünk és értékes, kiteljesedett életet éljünk. Őszentsége a Dalai Láma spirituális gyakorlatok segítségével mutatja be, hogyan induljunk el a megvilágosodás útján, amely elvezet bennünket a hőn áhított boldogsághoz. Őszentsége az értékes élet elméleti alapjaitól fokozatosan, lépésről lépésre vezeti az olvasót az Őszentsége az értékes élet elméleti alapjaitól fokozatosan, lépésről lépésre vezeti az olvasót az összetettebb lelki gyakorlatok felé, melyek az erkölcsösségen, a koncentrált meditáción és a bölcsességen alapulnak, hogy végül a tantrában, ebben a különleges jógagyakorlatban összegződjenek. Utolsó ismert ár: 2 Ft. Válassza az Önhöz legközelebb eső átvételi pontot, és vegye át rendelését szállítási díj nélkül, akár egy nap alatt! Nincs értékelés. Ezek is érdekelhetik Kapcsolódó termékek. Még több a szerzőtől Kategória bestsellerei Kiadói újdonságok. Buddhizmus és miszticizmus Dalai Konyv: A dalai lama. Törzsvásárlóként: pont. A boldogság művészete Howard C. Cutler - Dalai Láma. Jóéjtpuszi Lackfi János. Az öröm könyve Douglas Abrams. Szent Benedek válaszútján Rod Dreher. A Csoda-dosszié Lee Strobel. Csendben Istennel mindennap Joyce Meyer. A Buddha tanítása Valpola Ráhula. Teljes lista. Tibeti könyv életről és halálról Szögyal Rinpocse.

Messi mint fogalom Jordi Punti. Intelmek az uralkodóhoz Dzsalál ad-Dín Rúmí. Hagakure - A szamurájok kódexe Yamamoto Cunetomo. Hermész Triszmegisztosz bölcsessége Hermész Triszmegisztosz. Jonathan Livingston, a sirály Richard Bach. Kívánságlistához adom. Események